14 février 2007

Dilemme du prisonnier

Nous avons abordé depuis le début de la session certaines questions d'éthique dans la collecte d'information. Il peut être très efficace de se faire passer pour quelqu'un d'autre pour obtenir des renseignements mais à long terme, cette pratique peut se retrourner contre vous. D'autant plus que certaines méthodes peuvent être légales mais ne reflètent pas un comportement éthique.

J'ai évoqué lors de la séance de Rimouski le dilemme du prisonnier pour soulever l'avantage de vous soumettre à un comportement éthique plutôt que faire du resquillage. Collaborer ou ne pas collaborer : telle est la question!

1 commentaire:

pepes a dit...

Bonjour Rémi,
En parlant d'éthique, j'en ai une bonne pour toi. Je ne sai pas si tu a écouter l'émission la facture à Radio Canada cette semaine. Ils parlaient des fraudes par Internet dans les institutions bancaires et au gouvernement. C'est rendu très grave. Un fraudeur peut obtenir ton numéro d'assurance sociale, vider ton compte de banque, faire des achats à crédit etc. Ils ont même des taupes qui travaillent pour des compagnies de crédit comme Équifax. IL y a aussi eu des fraudes au gouvernement, encore par des taupes qui vendaient des renseignements personnels aux fraudeurs. C'est rendu qu'avec Internet et tous ces moyens électroniques pour faire des transactions, on ne peut plus faire confiance à personne. La mafia, c'est installer par le biais d'Internet à l'intérieur des institutions.

Pepe's